28 février 2007

Non, rien.

Ecrire. Ecrire pour ne rien dire. Une subite envie d’un temps passé qui se représente à ma mémoire. J’entend encore le « ploc » de la pluie de dehors. La vie est une galerie, une galerie de peinture.
Aujourd’hui, j’entend le « ploc » de la pluie de dehors mais il demeure un « blanc ». Le bruit du martèlement de son cœur sous sa poitrine. Mon oreille collée sur celle-ci. L’odeur de l’eau sur le sol de dehors ne me suffit plus. Il me faut son odeur.
J’ai envie de jouer, d’échanger les rôles le temps d’une journée. Le clair est noir, le noir est clair, qu’il disait Shakespeare. J’ai juste envie de me glisser le temps de vingt-quatre heures, sous sa peau.

Posté par deathapple à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Non, rien.

Nouveau commentaire